Prestation de survivant pour les garanties AMC, Soins dentaires et Invalidité de longue durée

Prestation de survivant pour les garanties AMC, Soins dentaires et Invalidité de longue durée

Il existe deux types principaux de prestation de survivant : la prestation de survivant des garanties d’assurance maladie complémentaire (AMC) et soins dentaires offerte automatiquement par la plupart des régimes, et la prestation de survivant facultative de l’assurance invalidité de longue durée (ILD).

Ce qui est inclus : prestation de survivant des garanties Maladie complémentaire et Soins dentaires

Lorsqu’une famille subit la perte d’un être cher, la prestation de survivant leur apporte un soulagement financier. Habituellement, nos polices d’assurance collective prévoient une prestation de survivant de 24 mois pour le conjoint et les enfants à charge en cas de décès de l’employé.

Au titre des garanties Maladie complémentaire et Soins dentaires, si l’employé décède, les personnes à charge assurées sont couvertes pendant 24 mois à compter de la date du décès, sans paiement de primes. Toutes les conditions suivantes doivent s’appliquer :

  • La police d’assurance collective est en cours.
  • La personne à charge n’est pas admissible aux prestations d’un autre régime d’assurance collective en tant qu’employé ou personne à charge.
  • La personne à charge demeure admissible selon la définition donnée dans la police d’assurance collective.

Ajouter la prestation de survivant facultative de l’assurance invalidité de longue durée à votre régime

Les promoteurs de régime peuvent choisir d’ajouter la prestation de survivant à leur régime ILD.

Advenant le décès d’un employé qui reçoit des prestations d’invalidité de longue durée, Co-operators Vie versera un montant unique à son bénéficiaire. Le montant de la prestation est choisi par le titulaire de police parmi les options suivantes : une, deux, trois ou six fois le montant de la dernière prestation ILD, moins les prestations versées en trop. Le bénéficiaire de la prestation est le même que celui désigné par l’employé pour l’assurance vie de base, s’il y a lieu. Autrement, la prestation est payable au conjoint ou à la succession.