CELI ou REER : lequel vous convient?

Vous avez besoin d’aide pour choisir entre un CELI et un REER?


Lorsque vous commencez à épargner, deux des moyens d’épargne les plus courants sont le CELI et le REER. Voici deux des questions les plus couramment posées lorsque vient le temps de parler de placements : « Quelle est la différence entre les comptes REER et CELI? » et « Devrais-je choisir un CELI ou un REER? » En réalité, les deux régimes offrent des avantages fiscaux et des possibilités de croissance. C’est en comprenant les différences que vous pourrez décider – et tirer le meilleur parti de votre épargne.

La décision de commencer par un REER ou un CELI dépend de facteurs comme vos raisons d’épargner, votre horizon de placement et vos taux d’imposition actuels et futurs. Nous vous proposons ci-dessous une comparaison approfondie des REER et CELI pour vous aider à faire le bon choix.

CELI ou REER : les principes de base

En général, les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) conviennent mieux aux personnes à revenu élevé qui veulent épargner pour leur retraite, leur première maison ou pour poursuivre leurs études. Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI), quant à lui, offre des avantages aux personnes à faible revenu, ainsi qu’à celles qui cherchent à épargner pour des objectifs à court terme, comme des vacances ou la rénovation d’une maison.

CELI ou REER : la comparaison

La principale différence entre les comptes REER et CELI réside dans les incidences fiscales. Les REER offrent une déduction fiscale lorsque vous cotisez, mais vous devez payer de l’impôt lorsque vous retirez les fonds. Le CELI n’offre aucun avantage fiscal initial, mais vous ne payez pas d’impôt sur les retraits, y compris la croissance.

Par conséquent, les revenus des deux comptes croissent à l’abri de l’impôt, ce qui vous aide à atteindre vos objectifs d’épargne plus rapidement qu’avec un simple compte d’épargne. Les deux comptes vous permettent également de reporter vos droits de cotisation inutilisés. Notez toutefois : tous deux prévoient des pénalités en cas de cotisation excédentaire.

Voici les facteurs importants à prendre en compte pour choisir un CELI ou un REER.

CELI REER
Quand le gouvernement fédéral a-t-il créé le compte? 2009 1957
Quelles sont les restrictions d’âge? Toute personne âgée de plus de 18 ans peut ouvrir un compte. Toute personne, jusqu’à l’âge de 71 ans1, gagnant un revenu et ayant produit une déclaration de revenus, peut ouvrir un compte.
Quels sont les plafonds annuels de cotisation? Actuellement, le plafond est fixé à 6 000 $2. Les plafonds changent périodiquement. 18 % de votre revenu, jusqu’à concurrence de 27 830 $3.
Pouvez-vous reporter les droits de cotisation inutilisés? Oui Oui
Quelles sont les pénalités en cas de cotisation excédentaire? Pénalité fiscale de 1 % par mois sur les fonds excédentaires. Pénalité fiscale de 1 % par mois sur les fonds excédentaires.
Quels sont les avantages fiscaux? Votre argent croît à l’abri de l’impôt; vous ne payez aucun impôt sur les retraits. Votre argent croît à l’abri de l’impôt, avec des impôts différés. Les cotisations sont déductibles d’impôt et peuvent être reportées pour bénéficier d’un allégement fiscal futur.
Quels sont les inconvénients fiscaux? Les cotisations ne sont pas admises en déduction. Vous devez payer l’impôt sur les retraits.
Quelles sont les règles de retrait? Libre d’impôt, à tout moment et pour quelque motif que ce soit (sous réserve de conditions de placement précises). À tout moment et pour quelque motif que ce soit. Les retraits sont imposés comme revenu, sauf s’ils sont utilisés pour l’achat d’une première maison ou la poursuite des études. Vous devez convertir les fonds en un FERR ou en une rente avant l’âge de 71 ans1 et payer de l’impôt sur le revenu que vous retirez.
Les retraits peuvent-ils être déposés à nouveau? Oui, après un retrait, les droits de cotisation sont rajustés et rajoutés l’année suivante. Non, sauf s’il s’agit du Régime d’encouragement à l’éducation permanente ou du Régime d’accession à la propriété.
Pouvez-vous désigner un bénéficiaire? Oui Oui
Pouvez-vous bénéficier d’une cotisation au compte de votre conjoint? Non. Les comptes CELI appartiennent aux particuliers. Oui. Vous pouvez cotiser au nom de votre conjoint et bénéficier d’un avantage fiscal.
  1. Vous pouvez cotiser à votre propre REER jusqu’au 31 décembre de l’année où vous atteindrez 71 ans. Vous pouvez cotiser à un REER de conjoint jusqu’au 31 décembre de l’année où votre conjoint atteint 71 ans. Les REER doivent être convertis en fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR) avant le 31 décembre de l’année de votre 71e anniversaire de naissance.
  2. Toute personne qui avait au moins 18 ans en 2009 et qui n’a jamais cotisé au CELI, pourra y verser jusqu’à 75 500 $ en 2021.
  3. Comme les droits de cotisation inutilisés sont reportés, vous pouvez avoir le droit de cotiser plus que le maximum annuel. Pour connaître votre plafond de cotisation à un REER pour l’année courante, consultez votre dernier avis de cotisation émis par l’Agence du revenu du Canada (ARC). Les plafonds de cotisation annuels sont également réduits selon tout rajustement de pension existant provenant d’un régime de retraite patronal. Votre plafond peut être inférieur à 18 % si vous contribuez à un régime de retraite patronal.

Attendez! Pourquoi ne pas placer des fonds dans les deux comptes?

Bonne question. Comme les deux régimes offrent une croissance à l’abri de l’impôt, le fait de maximiser vos cotisations admissibles au REER et au CELI, si vous le pouvez, peut vous aider à atteindre vos objectifs d’épargne beaucoup plus rapidement. Toutefois, s’il n’est pas possible dans les faits de placer des sommes dans plusieurs comptes, voici comment savoir quel compte vous devez ouvrir en premier lieu.

Choisir entre un CELI ou un REER

La meilleure façon de choisir entre un REER ou un CELI est de comparer votre taux marginal d’imposition actuel (le pourcentage d’impôt sur le revenu que vous payez chaque année) au taux que vous prévoyez payer à la retraite. Il faut un peu de réflexion et de calcul, mais cela peut vous aider à économiser beaucoup d’argent.

Tout d’abord, faites-vous une idée de la façon dont vous voulez vivre à la retraite. Vous voulez voyager, acquérir de nouvelles compétences, vous adonner à des passe-temps? Ou vous envisagez de maintenir ou de diminuer votre niveau de vie actuel? Deuxièmement, estimez combien vos régimes de retraite, ainsi que vos frais de subsistance habituels, vous coûteront chaque année. Troisièmement, lorsque vous avez une idée de vos besoins annuels en matière de revenu de retraite, vérifiez le montant de l’impôt que vous devrez payer. N’oubliez pas d’inclure les impôts fédéral et provincial. Par exemple, par rapport à votre taux d’imposition actuel, prévoyez-vous que vous aurez :

  • un taux d’imposition plus faible à la retraite? Vous voudrez peut-être commencer par un REER.
  • un taux d’imposition plus élevé à la retraite? Vous voudrez peut-être commencer par un CELI.
  • le même taux d’imposition à la retraite? Vous pouvez commencer par une combinaison des deux, même si vous ne maximisez pas votre plafond de cotisation annuel.

Essayez notre calculatrice d’épargne-retraite pour avoir une meilleure idée du montant que vous devrez épargner pour vivre la vie que vous souhaitez à la retraite.

Maintenant que vous avez une meilleure idée de la différence entre les comptes REER et CELI, quelle est votre prochaine étape?


Parlez-moi des placements à Co-operators
Montrez-moi une autre façon de placer mes économies

*Au Québec, les représentants autorisés sont des conseillers en sécurité financière dûment certifiés par l’Autorité des marchés financiers.

L’information contenue dans le présent document provient de sources dignes de foi; cependant, nous ne pouvons en confirmer l’exactitude ni l’exhaustivité. Elle ne doit pas être considérée comme une source de conseils fiscaux personnels. Comme nous ne sommes pas des conseillers fiscaux, nous recommandons aux clients de demander l’avis d’un conseiller fiscal indépendant pour toute question d’ordre fiscal. Les fonds communs de placement sont offerts par l’intermédiaire de Services d’investissement financier Co-operators inc. partout au Canada, sauf au Québec et dans les territoires. Les fonds distincts et les rentes sont administrés par Co-operators Compagnie d’assurance-vie. Co-operators Compagnie d’assurance-vie et Services d’investissement financier Co-operators inc. s’engagent à protéger la vie privée de leurs clients, ainsi que la confidentialité, l’exactitude et la sécurité des renseignements personnels recueillis, utilisés, conservés et divulgués dans le cadre de leurs affaires. Consultez la page www.cooperators.ca/fr-CA/PublicPages/Privacy.aspx pour en savoir plus. Co-operatorsMD est une marque déposée du Groupe Co-operators limitée.