Du 28 septembre au 2 octobre 2020

Dernières nouvelles

Les marchés ont rebondi après avoir surmonté les turbulences de la fin de la semaine

La nouvelle de vendredi que le président des États-Unis Donald Trump et la première dame Melania Trump avaient reçu un diagnostic positif à la COVID-19 a plombé les marchés, cependant le S&P 500 et le Dow Jones ont réussi à s’accrocher et à reprendre le dessus après quatre semaines de recul. Les indices composés S&P/TSX et Nasdaq ont également terminé la semaine en territoire positif après avoir essuyé des pertes pendant trois des quatre semaines précédentes.

Mercredi a marqué la fin du mois de septembre et la clôture du troisième trimestre. Le mois a été caractérisé par des baisses généralisées : 5,2 % pour le Nasdaq, 3,9 % pour le S&P 500, 2,3 % pour le Dow Jones et 2,4 % pour le TSX du Canada. Toutefois, sur une base trimestrielle, le Nasdaq a augmenté de 11 %, le S&P 500 de 8,5 %, le Dow Jones de 7,6 % et le TSX de 3,9 %.

Les investisseurs ont ignoré le débat présidentiel et placé leurs espoirs dans de nouvelles mesures de relance

Les marchés boursiers américains et canadiens ont engrangé des gains significatifs à la clôture lundi avant de tourner au ralenti mardi. Les investisseurs ont préféré rester sur la touche avant le premier débat présidentiel entre le président sortant Donald Trump et le candidat démocrate Joe Biden. Ce débat, entaché d’interruptions et d’insultes, n’a pas eu d’effet immédiat sur les marchés, même s’il a suscité des inquiétudes quant à l’issue de l’élection du 3 novembre et aux répercussions qu’un transfert de pouvoir controversé et prolongé pourrait avoir sur l’économie.

Ce sont plutôt les nouvelles du Capitole qui ont stimulé les marchés mercredi et jeudi, alors que les législateurs du Congrès ont repris les discussions sur un nouveau plan de relance. Lundi, les démocrates de la Chambre des représentants ont présenté un plan de relance révisé de 2,2 milliards de dollars, tandis que la Maison-Blanche a riposté jeudi avec une proposition de 1,6 milliard de dollars. Alors que le nombre de cas de COVID-19 ne cesse d’augmenter et que les craintes d’un ralentissement de la reprise économique s’accentuent, les investisseurs espèrent qu’une nouvelle série de mesures de relance contribuera à stabiliser les marchés et l’économie à l’approche des élections de novembre.

Les données économiques ont jeté un meilleur éclairage sur les économies des États-Unis et du Canada

Un rapport national sur l’emploi d’ADP a révélé que les États-Unis ont ajouté 481 000 emplois dans le secteur privé en août et 749 000 en septembre. Dans un rapport distinct, le ministère du Travail a déclaré que le secteur non agricole avait créé 661 000 emplois en septembre. Toutefois, comparativement aux 1,49 million d’emplois ajoutés en août, ce rapport laisse entrevoir un ralentissement du taux de croissance.

En témoignage des répercussions continues de la pandémie sur certains secteurs, Walt Disney Co. a annoncé la mise à pied de 28 000 travailleurs dans ses activités de villégiature aux États-Unis. Pendant ce temps, le groupe Goldman Sachs Inc. a rejoint plusieurs autres grandes banques américaines et entrepris des licenciements qui avaient été mis en suspens au début de la pandémie.

Au Canada, le ministère fédéral des Finances a fait état d’un déficit de 148,58 milliards de dollars au cours des quatre premiers mois de l’exercice 2020-2021attribué au ralentissement économique et à l’aide fiscale d’urgence liée à la pandémie. Le Canada affichait un déficit de 1,56 milliard de dollars pour la même période de l’exercice précédent.

Le produit intérieur brut (PIB) du Canada a progressé de 3 % en juillet, dépassant les attentes des économistes. La croissance a ralenti par rapport au pic de 6,5 % atteint en juin. Toutefois, les dernières données de Statistique Canada montrent que l’économie remonte lentement la pente.


Marché boursier et obligataire*
INDICE CLÔTURE SEMAINE CUMUL ANNUEL
Indice composé S&P/TSX 16 199,25 0,83 % -5,06 %
Dow Jones Industrial Average 27 682,81 1,87 % -3,00 %
Indice S&P 500 3 348,44 1,52 % 3,64 %
Indice composé NASDAQ 11 075,02 1,48 % 23,43 %
Rendement des obligations du GdC de 10 ans 0,56 % 0,02 % -1,14 %
Rendement des bons du Trésor américain de 10 ans 0,70 % 0,04 % -1,22 %
Cours du baril de pétrole brut WTI ($ US/baril) 37,05 $ -7,95 % -39,46 %
Dollar canadien 0,7513 $ US 0,64 % -2,42 %
Taux préférentiel de la Banque du Canada : 2,45 %

* Résultats hebdomadaires terminés le 2 octobre 2020. Sources : www.bloomberg.com, www.banqueducanada.ca et www.treasury.gov.


Ce qui nous attend

Mise à jour sur la balance commerciale : En juillet, le déficit commercial du Canada est passé à 2,45 milliards de dollars, comparativement à 1,59 milliard de dollars en juin (chiffre révisé à la baisse). Un nouveau rapport de Statistique Canada publié cette semaine permettra de faire la lumière sur le rythme de la reprise économique au pays.

Dates importantes

  • 12 octobre : Fermeture des marchés canadiens pour le congé de l’Action de grâce.
  • 19 octobre : Publication des enquêtes sur les perspectives des entreprises et les attentes des consommateurs de la Banque du Canada
  • 28 octobre : Annonce du taux directeur par la Banque du Canada et publication du Rapport sur la politique monétaire
  • 3 novembre : Élection présidentielle américaine

À retenir

Pour atteindre vos objectifs financiers, vous devez aussi bien comprendre vos propres instincts et comportements. Gardez ces principes en tête lorsque vous vous faites du souci pour vos placements. Ne perdez pas de vue vos objectifs, revoyez votre horizon de placement et votre tolérance au risque et restez informé sans vous laisser influencer par l’actualité.


Cet article se veut une source d’information générale qui n’est valable qu’au moment de sa parution, et ne constitue ni une offre ni une sollicitation concernant la vente ou l’achat de produits de placement. Son contenu ne vise pas à fournir des conseils juridiques, fiscaux, de placement ou autres.

Les fonds communs de placement sont offerts par l’intermédiaire de Services d’investissement financier Co-operators inc. Les fonds distincts et les rentes sont administrés par Co-operators Compagnie d’assurance-vie. Co-operators Compagnie d’assurance-vie et Services d’investissement financier Co-operators inc. s’engagent à protéger la vie privée de leurs clients, ainsi que la confidentialité, l’exactitude et la sécurité des renseignements personnels recueillis, utilisés, conservés et divulgués dans le cadre de leurs affaires. Veuillez consulter notre politique de protection des renseignements personnels pour en savoir plus.

Co-operatorsMD est une marque déposée du Groupe Co-operators limitée, utilisée avec permission.