Du 3 au 7 août 2020

Dernières nouvelles

Les marchés boursiers ont augmenté parallèlement à la hausse des prix du pétrole et de l’or

Dans certaines régions des États-Unis, la COVID-19 sévit toujours et menace la réouverture de la plus grande économie du monde. Le moral des investisseurs s’est toutefois amélioré grâce à la nouvelle que le taux d’infection ralentissait au niveau national et aux rumeurs faisant état de nouveaux progrès réalisés en vue de la création d’un vaccin. Les marchés ont également réagi positivement aux données supérieures aux attentes sur les bénéfices des entreprises au Canada et aux États-Unis, et aux indications que de nouvelles dépenses publiques viendront soutenir la reprise économique des deux côtés de la frontière.

Les principales bourses d’Amérique du Nord ont progressé tout au long de la semaine, le NASDAQ, à forte coloration technologique, conservant sa place en tête du peloton.

Au Canada, grâce à une forte pondération dans le secteur de l’énergie, le TSX a bénéficié d’une hausse des prix mondiaux du pétrole en milieu de semaine, par suite de rapports indiquant que les niveaux de stocks aux États-Unis avaient considérablement baissé. Le brut de référence américain, soit le West Texas Intermediate, a clôturé la séance de négociation de mercredi à son plus haut niveau depuis cinq mois.

Le prix au comptant de l’or a atteint un sommet historique jeudi, les investisseurs ayant continué leur ruée vers le métal précieux (et à s’éloigner du dollar américain) pour se protéger du risque de marché.

Les gouvernements se sont concentrés sur les mesures de relance budgétaire

À l’approche de l’échéance auto-imposée de vendredi, les législateurs américains ont continué à débattre d’un nouveau plan de stimulation économique à grande échelle, mais jeudi, le chef de cabinet du président Donald Trump a fait remarquer que la Maison-Blanche et le Congrès affichaient toujours un « écart de plusieurs billions de dollars » quant à la taille et à la portée des nouvelles mesures de relance. Le cœur du débat portait sur la prolongation d’un programme d’allocations chômage récemment expiré, qui avait été déployé pendant la pandémie pour procurer un complément de 600 $ par semaine aux personnes qui demandent des allocations de chômage de l’État. Les démocrates ont exigé qu’il soit restauré dans le cadre du plan de stimulation économique étendu. Bien qu’il n’y avait toujours pas eu de rapprochement entre les parties adverses vendredi matin, les négociations devaient se poursuivre tout au long de la journée.

Au Canada, après des semaines de négociations entre les différents paliers de gouvernement, le gouvernement fédéral a annoncé qu’il allait de l’avant avec des plans visant à aider les provinces et les territoires à rendre les écoles et les hôpitaux plus résistants à la pandémie, et à étendre les espaces publics extérieurs. Sur les 33 milliards de dollars que le gouvernement a précédemment accepté de verser en contrepartie des projets provinciaux et territoriaux, plus de 3,3 milliards de dollars seront plus rapidement mis à la disposition des projets liés à la pandémie qui peuvent être mis en œuvre dans de courts délais.

Les données sur l’emploi reflètent le coût économique de la pandémie

Le ministère du Travail a publié jeudi un rapport soulignant la nécessité d’une aide fédérale supplémentaire aux États-Unis : bien que le nombre d’Américains ayant déposé une première demande d’allocations chômage ait diminué de 249 000 au cours de la semaine se terminant le 31 juillet, 31,3 millions de personnes au total recevaient des allocations à la mi-juillet. Vendredi, un rapport distinct pour le mois de juillet a indiqué que la croissance de l’emploi a ralenti au cours du mois, l’économie américaine ayant créé 1,76 million d’emplois, alors que ce chiffre était de 4,79 millions en juin. Le taux de chômage est passé de 11,1 % à 10,2 %.

De ce côté-ci de la frontière, Statistique Canada a indiqué que 418 500 emplois s’étaient ajoutés en juillet, ce qui porte le nombre total d’emplois recouvrés au cours des trois derniers mois à plus de 1,6 million, soit un peu plus de la moitié des 3 millions d’emplois perdus au cours des mois de mars et d’avril. Le taux de chômage est passé de 12,9 % à 10,9 %.


Marché boursier et obligataire*
INDICE CLÔTURE SEMAINE CUMUL ANNUEL
Indice composé S&P/TSX 16 544,47 2,32 % -3,04 %
Dow Jones Industrial Average 27 433,48 3,80 % -3,87 %
Indice S&P 500 3 351,28 2,45 % 3,73 %
Indice composé NASDAQ 11 010,98 2,47 % 22,72 %
Rendement des obligations du GdC de 10 ans 0,48 % 0,02 % -1,22 %
Rendement des bons du Trésor américain de 10 ans 0,57 % 0,02 % -1,35 %
Cours du baril de pétrole brut WTI ($ US/baril) 41,22 2,36 % -32,65 %
Dollar canadien 0,7476 $ US 0,21 % -2,90 %
Taux préférentiel de la Banque du Canada : 2,45 %

* Résultats hebdomadaires terminés le 7 août 2020. Source : Bloomberg.


Ce qui nous attend

Rapports économiques : Les marchés réagiront probablement à une série de rapports qui seront publiés cette semaine sur l’industrie manufacturière, le logement, la production de pétrole, l’inflation, le commerce, la vente au détail et l’emploi, alors que les investisseurs auront plus d’information sur la reprise économique au Canada et aux États-Unis.

Dates importantes

  • 9 septembre : Annonce du taux directeur de la Banque du Canada
  • 15 et 16 septembre : Réunions et déclaration de la Réserve fédérale américaine
  • 3 novembre : Élection présidentielle américaine

À retenir

Placements : ne cédez pas aux émotions : Suivre un plan adapté à vos objectifs et à votre tolérance au risque peut être payant à long terme.


Cet article se veut une source d’information générale qui n’est valable qu’au moment de sa parution, et ne constitue ni une offre ni une sollicitation concernant la vente ou l’achat de produits de placement. Son contenu ne vise pas à fournir des conseils juridiques, fiscaux, de placement ou autres.

Co-operators Compagnie d’assurance-vie s’engage à protéger la vie privée de ses clients, ainsi que la confidentialité, l’exactitude et la sécurité des renseignements personnels recueillis, utilisés, conservés et divulgués dans le cadre de ses affaires. Veuillez consulter notre politique de protection des renseignements personnels pour en savoir plus.

Co-operatorsMD est une marque déposée du Groupe Co-operators limitée, utilisée avec permission.